Comme dans les autoroutes et les voies navigables, les Kitebuggy (ou mini chars à voile) ont aussi des règles de base à respecter.

Dans l’article ci-dessous, je vous propose un aperçu des choses à savoir pour apprendre à pratiquer le buggy kite. Qu’il s’agisse de techniques ou de règles importantes de sécurité, vous saurez tout.

Très important à retenir :

Tous les pilotes n’ont pas les mêmes compétences, alors donnez à chacun assez d’espace pour qu’il se sente avoir une marge de sécurité. Un débutant dans le Powerkiting et dans le Buggying se retrouve très souvent dans des situations très stressantes et pourrait devenir très nerveux si un autre pilote s’approche rapidement trop près de lui ou lui coupe le passage. Donnez-vous, ainsi qu’aux autres, beaucoup d’espace afin d’éviter de vous heurter à d’autres pilotes dans le cas où quelque chose se passe mal.

Lorsque vous faites atterrir votre kite (cerf-volant ou aile), assurez-vous que vous êtes assez loin des autres kites et obstacles afin que votre aile ou vos lignes ne s’entremêlent pas avec d’autres ailes ou lignes ni ne s’accrochent à tout autre obstacle. Donnez-vous toujours beaucoup de distance pour vous arrêter, les buggys n’ont pas de freins et peuvent, avec peu ou pas de puissance de traction, parcourir de très longues distances avant de s’arrêter. Croyez-moi, il n’y a rien d’amusant à percuter une voiture garée, une clôture ou un mur de briques.

Dépassement :

Lors du dépassement d’un autre pilote, le pilote voulant entamer la manœuvre de dépassement devrait positionner son aile plus haut dans la fenêtre de vent et dépasser l’autre pilote en se déplaçant au vent par rapport à lui tout en veillant à s’en éloigner le plus possible. L’autre pilote doit se déplacer plus lentement et positionner son aile plus bas dans la fenêtre de vent et la garder, ainsi que ses lignes, hors de la voie du pilote qui le dépasse et de ses équipements. Le pilote approchant devrait indiquer son intention de dépassement en alertant le pilote se déplaçant plus lentement afin que ce dernier sache qu’il va être dépassé et fasse, lui aussi, ce qu’il doit faire.

 

Important : Si deux Buggys se dirigent l’un vers l’autre, alors : chacun des deux pilotes doit se rabattre au maximum sur sa droite, le pilote qui se déplace au vent doit abaisser son aile et le pilote qui se déplace contre le vent doit surélever son aile.

Changement de direction :

Les autres pilotes ne comprennent pas toujours ce que vous auriez l’intention de faire ou vers quelle direction vous auriez décidé d’aller. Lorsque vous êtes prêt à changer votre direction ou à affronter un virage, vérifiez pour voir s’il y a d’autres pilotes à proximité de vous. Alertez les autres pilotes que vous avez l’intention de virer de bord ou empanner afin qu’ils puissent ajuster leur vitesse ou direction si nécessaire pour que vous fassiez votre manœuvre sans danger, ni pour vous ni pour eux.

Pour commencer :

Avant d’essayer le buggy ou tout autre véhicule propulsé par le vent, vous devriez avoir l’habilité et les compétences nécessaires pour manier votre kite dans toutes les situations. Vous devez être capable de faire voler ou atterrir votre cerf-volant à l’intérieur et hors la fenêtre de vent. Vous devriez être capable de prendre la meilleure décision au bon moment lorsqu’il s’agit de lâcher votre kite en cas de situation d’urgence. Pour votre première course de Buggy, choisissez une journée où le vent est clément, cela vous aidera à bien manier votre aile et à effectuer les manœuvres de base pour la pratique du KiteBuggy.

N’essayez pas de pratiquer cette activité si le vent est trop violent ou trop faible, vous risqueriez de vous blesser. Porter un équipement approprié, notamment des genouillères et coudières, un casque, un pantalon long, etc… Assurez-vous que la zone où vous allez pratiquer le Kite-buggy est assez spacieuse, libre d’obstacles, d’arbres et de clôtures, loin des routes, des falaises et des lignes électriques. Ne faites jamais de Buggy kite tout seul. Respectez à la lettre les consignes de sécurité relatives à cette activité et soyez toujours prudent et attentif à ce qui vous entoure.

Avant de vous lancer :

Allez-y doucement ! Le plus facile est de commencer doucement. Ne commencez pas par battre des records de vitesse, cela ne vous aidera en rien, bien au contraire. La vitesse n’est pas un problème, mais avant cela, vous devriez apprendre à manier votre kite et votre Buggy en même temps et en acquérir les compétences nécessaires, une fois que cela sera fait, vous pourrez réaliser vos folies. Commencez par orienter votre buggy à environ 30 degrés contre le vent et sur le côté de l’endroit où votre aile est positionnée. Ayez toujours votre buggy soit sur votre côté ou derrière vous avant de faire voler votre aile. Cela vous évite de trébucher sur votre buggy si vous êtes entrainé par votre aile.

Ne faites pas voler votre aile pendant que vous chevauchez votre buggy. Une fois votre aile dans les airs, déplacez-la en un mouvement de va-et-vient dans la fenêtre du vent afin que vous puissiez sentir la puissance de traction et vous y adapter. La puissance devrait suffire à vous propulser et à donner assez de traction sur les bords de la fenêtre de vent. La puissance devrait être modérée, une puissance trop faible ne suffira pas à faire déplacer votre buggy. Trop de puissance rend difficile le contrôle du buggy.

Quelle direction choisir ?

Vous devez décider où vous allez. Le principe du Kite-Buggy est presque le même que celui de la planche à voile. Avant de tracer votre trajectoire, vous devez déterminer la direction du vent. Le plus simple est de vous tenir avec le dos face au vent de sorte que vous vous orientez directement sous le vent. Levez les deux bras jusqu’à ce qu’ils soient au niveau de vos épaules et pointent vers deux directions, c’est là ou se trouvent les directions que vous pouvez emprunter. On appelle cela un « bord ». Pour faire simple, votre trajectoire doit être perpendiculaire à la direction du vent (si le vent souffle du Nord, vous virez de bord à l’est et à l’ouest). Regardez dans la direction où vous allez vous diriger et cherchez un repère fixe qui vous guidera pendant que vous progressez dans votre trajectoire au guidon de votre buggy. Pendant cela, vous devez, de temps à autre, vous situer par rapport au repère que vous avez pris au début, cela vous permettra de garder le cap. Votre buggy doit être légèrement orienté contre le vent vers la direction du repère. Dès que vous commencez à vous déplacer, vous devez orienter votre buggy de manière à le diriger vers votre repère.

Bon, jusque-là… nous avons l’aile qu’il faut, le vent est parfait, nous avons établi notre trajectoire, notre buggy est orienté vers la bonne direction, nous avons notre équipement de sécurité, nous avons notre repère de référence et assez d’espace pour progresser dans notre trajectoire… allons-y alors !

Allons-y !

Première règle lorsque vous commencez : ne laissez jamais votre kite derrière vous pendant que vous êtes sur votre buggy. Si votre kite se met derrière vous, elle risque de vous éjecter de votre buggy et vous causer des blessures. Faites voler votre aile au-dessus et devant vous, et dès que vous sentez que vous la maitrisez, déplacez-la légèrement et montez sur votre buggy.

Si vous vous sentez que vous êtes à l’aise avec tout, positionnez lentement votre aile de façon à lui faire gagner en puissance de traction en face de vous, puis mettez-la sur le bord supérieur de la fenêtre de vent. Si cela est fait correctement, vous devriez ressentir une certaine traction sur l’aile et le buggy devrait commencer à se déplacer. Positionnez toujours l’aile vers le bord de la fenêtre du vent afin d’éviter que l’aile vole directement sous le vent ou derrière vous. Une fois que vous gagnez un peu de vitesse, commencez à orienter le buggy vers votre repère de référence. Si tout va bien, tournez l’aile vers le bord de la fenêtre de vent encore une fois et abaissez-la lentement en face de vous. Continuer à déplacer l’aile en un mouvement sinusoïdal de haut en bas afin de maintenir un mouvement uniforme.

À mesure que vous prenez de la vitesse, vous n’avez pas besoin de bouger l’aile en mouvement sinusoïdal et vous pouvez la positionner à environ 45 à 50 degrés en face de vous et maintenir une bonne traction constante. Si vous prenez suffisamment de vitesse et que vous voulez ralentir, faites venir votre aile légèrement au-dessus de vous, dans le pire des cas, lâchez une poignée de l’aile ou activez le mécanisme de relâchement de l’aile afin qu’elle perde toute sa puissance de traction et fini par tomber sur le sol. Si tout va bien, vous devriez avoir votre aile positionnée à environ 3 à 6 mètres au-dessus du sol et à 45 à 50 degrés en face de vous se déplaçant en douceur. Le fait de positionner l’aile au-dessus de vous vous permet de ralentir ou de vous arrêter. Pour regagner de la vitesse après vous avoir ralenti, repositionnez votre aile loin en face de vous. Et voilà, vous venez d’effectuer votre première course avec votre kite-buggy.

Les virages.

Pendant que vous vous déplacez au guidon de votre kite-buggy, vous devez, de temps à autre, changer de direction ou prendre un virage. Avec un kite-buggy, il est très facile de tourner ou de changer de direction. Le buggy est très agile et peut prendre des virages très serrés dans des espaces très restreints. La chose la plus importante que vous devez savoir avant de tourner ou prendre un virage avec votre buggy est de le faire sous contrôle et aussi rapidement que possible.

Lorsque vous vous préparez à prendre un virage, ramenez votre aile doucement au-dessus de vous et orientez votre buggy légèrement contre le vent pour ralentir et pour perdre un peu de votre vitesse. Ne vous arrêtez pas complètement. Lorsque vous ralentissez assez pour vous sentir à l’aise pour tourner, faites tourner le buggy directement dans le sens du vent vers l’aile et continuez à tourner jusqu’à ce que vous vous positionnez sur la nouvelle direction que vous souhaitez prendre. Soyez prudent et faites attention à votre aile pendant que vous changez de direction. Gardez votre aile au dessus de vous et ne la laissez pas voler derrière vous ou perdre soudainement de la puissance. Si cela se produit et que vous perdez contrôle de votre buggy, relâchez une poignée ou activer votre dispositif de sécurité pour vous arrêter.

Une fois que vous terminez votre virage et que vous vous sentez à l’aise, faites voler votre aile plus bas en face de vous dans la nouvelle direction et commencez à reprendre de la vitesse. Ne commencez à prendre de la vitesse avec votre aile qu’après avoir changé complètement de direction. Après quelques virages réussis, vous devriez commencer à vous sentir à l’aise avec cette manœuvre et capable de synchroniser les mouvements de l’aile et du buggy pour réaliser efficacement des virages fluides et rapides.

S’arrêter :

Pour vous arrêter, faites venir doucement votre aile au dessus de vous, cela vous permet de ralentir jusqu’à arrêt complet. Lorsque vous perdez assez de vitesse, vous pouvez poser vos pieds au sol en guise de freins. À mesure que vous perdez de la vitesse pour vous arrêter, gardez le contrôle constant sur l’aile et ne la laissez pas reprendre de la puissance ou venir derrière vous. Une fois que le buggy s’est arrêté complètement, levez-vous et quitte le buggy en marchant sous le vent et faites atterrir votre aile.

Revenir à votre point de départ :

Revenir là où vous avez commencé nécessite généralement un peu de pratique. Pour revenir à votre point de départ, vous devez vous déplacer au vent. Lorsque vous gagnez une vitesse suffisante avec votre buggy, commencez à tourner légèrement le buggy en petites étapes tout en tenant l’aile « au vent » et continuez à faire des mouvements sinusoïdaux avec l’aile en face de vous près du bord de la fenêtre de vent. Dès que vous commencez à tourner au vent, la puissance de traction de l’aile devrait augmenter légèrement. Si vous avez encore suffisamment de vitesse et de puissance, tournez le buggy un peu plus au vent. Chaque fois que vous pointez le buggy vers une nouvelle position, maintenez cette position et surveillez la puissance de l’aile pour trouver le juste équilibre entre la vitesse du buggy et la puissance de traction de l’aile. Vous finirez par atteindre un point où vous ne serez plus capable de tourner au vent et de maintenir votre vitesse actuelle. Si vous progressez trop loin au vent, vous commencerez à perdre de la vitesse, puisque l’aile est arrivée au bord de la fenêtre de vent.

Si vous continuez sur cette allure, vous finirez par vous arrêter. Faites très attention à votre aile et veillez à ce qu’elle ne se mette pas derrière vous. Si vous voulez continuer et regagner en vitesse, tournez doucement votre buggy sous le vent juste ce qu’il faut pour avoir une bonne traction et une vitesse suffisante. Ne soyez pas frustrés si vous ne pouvez pas progresser au vent bien comme il faut lors de vos premiers essais, il faut parfois quelques semaines de buggy avant que vous puissiez comprendre comment progresser facilement au vent et maitriser votre aile.

Ne précipitez pas les choses, prenez le temps qu’il faut pour maitriser le Kite-buggy, et amusez-vous !

Pour avoir un aperçu du matériel nécessaire pour pratique le kite buggy, rendez-vous sur la page de matériel.

 

En supplément, voici une bonne vidéo (en anglais mais les images parlent d’elles mêmes) qui met toutes ces informations en pratique :