Le soleil, le sable, des surfaces infinies…un kite buggy traverse le paysage de manière silencieuse, porté par la simple force du vent. Cette description digne d’un poème fait partie de ce que vivent les personnes pratiquant ce sport.
Celui qui a déjà eu la chance d’avoir vécu ces sensations le sait : on tombe rapidement sous le charme de ce sport.

kite_buggy

photo by Stefan Berkner, Flickr

Le kite buggy ou aussi appelé buggy kite ou char à cerf-volant est simplement constitué d’un char et d’un aile de traction. Le sportif est assis dans le buggy supporté par 3 roues et tracté par le cerf volant, que le conducteur doit contrôler de manière à le diriger où il le souhaite, en fonction de l’angle et de la direction choisie.

Outre le plaisir que procure ce sport, il est également relativement dangereux. En effet, en raison de la vitesse que peut atteindre le char, une perte de contrôle et un renversement peuvent vite arriver. C’est pourquoi il est impératif de prendre ses précautions et de se protéger.

Pour commencer, il est conseillé de prendre un cours d’initiation dans un des clubs qui proposent la location. Ce sport étant de plus en plus populaire, le nombre de clubs augmente également.


C’est quoi le kite buggy ?

Si vous savez déjà ce qu’est un buggy kite, je vous invitie à vous rendre sur notre page pour apprendre à faire du buggy.

Un Buggy est une sorte de charrette à trois roues et un châssis fait d’acier inoxydable dans la plupart des cas.
Un pilote confirmé peut atteindre des vitesses de plus de 100 km/h, tout est question d’astuces et de manœuvres.

Le cerf-volant de puissance « ou un Power kite » est l’un de plusieurs moyens de traction que l’on peut utiliser pour tirer un Buggy

Comment un Kite Buggy fonctionne-t-il ?

Les principes de base du Kite Buggying sont faciles si l’on a de l’expérience avec les cerfs-volants de puissance « Power Kites ». Il n’est pas nécessaire d’appliquer beaucoup de théorie technique.
La roue avant directionnelle est commandée par les pieds du pilote, ce qui lui libère les mains pour contrôler le cerf-volant. C’est à force de pratiquer que vous pourrez diriger le cerf-volant et le buggy dans toutes les directions, même contre le vent.

En manœuvrant bien le cerf-volant « l’aile », vous allez être capable d’accélérer, de vous orienter, d’effectuer des tours « acrobatiques », de ralentir et de vous arrêter, et ce, même par vent faible.

Je commence à faire du Kite Buggying, qu’est-ce qui me convient le mieux ?

Décidez quel type de coureur vous voulez être, Freestyler ou Racer.

Les Buggys Freestyle pourraient convenir aux loisirs ou à des promenades à la plage ou même pour réaliser des acrobaties aériennes. Ils sont légers, plus courts, compacts et très manœuvrables, ils ne requièrent pas beaucoup d’entretien et ils peuvent facilement se loger à l’arrière de presque toutes les voitures.

Les buggys de course sont généralement un peu plus lourds, beaucoup plus stables et sont dotés d’essieux arrière plus longs, de cadres latéraux et d’un siège plus bas avec dossiers adaptés à des courses d’endurance.

A présent, je vous invite à découvrir le matériel qu’il vous faut pour commencer le buggy kite.

Avez-vous déjà pratiqué le buggy kite ? Si oui, cela vous tente-t-il ?