Même si ce sport à l’air compliqué au premier abord, il n’en est pas tant. Ci-dessous, je vous propose une liste des éléments qui composent l’engin.

Quel matériel choisir ?

Nous avons tous des corpulences différentes, un pilote de forte corpulence a besoin d’un buggy large et plus robuste. Même les pilotes de faible corpulence pourraient avoir besoin de Buggys plus robustes afin d’effectuer des acrobaties plus spectaculaires. Si vous n’êtes pas à l’aise dans votre buggy, cela influence négativement votre plaisir et vos capacités.

L’espace réservé aux jambes est réglable dans la plupart des buggys. Certains modèles de buggys ont une conception limitée, mais la plupart offrent plusieurs options de modification destinées à améliorer le confort ou la manœuvrabilité.

Si vous maitrisez les powerkites ou « cerfs-volants de puissance » et que vous souhaitez vous lancer dans le Kite buggying, voila ci-dessous des conseils qui pourraient bien vous aider concernant la configuration du matériel :

La poutre centrale

Il s’agit de la partie en métal qui se trouve entre vos jambes et qui permet de régler la distance entre votre siège et vos pieds.

Pourquoi bien ajuster la poutre centrale ?

Réduire la longueur :

Cela rend l’empattement plus court et apporte vos pieds plus près de votre corps, ce qui déplace votre centre de gravité vers l’avant par rapport au buggy et vous fait gagner en manœuvrabilité, vous allez ainsi pouvoir faire des tours de 180 ° ou même de 360 ° en toute facilité.

Augmenter la longueur :

L’allongement de la poutre centrale vous permet de gagner en stabilité. Ceci est utile pour éviter de basculer dans des conditions de rafales fortes ou lorsque vous participez à des courses de vitesse où la sécurité est primordiale. Assurez-vous d’avoir le plein contrôle sur les commandes de direction après toute modification d’allongement.

L’essieu

L’essieu est la longue bar qui maintien les deux roues de derrière et sur laquelle le fauteuil est fixé.

Pourquoi dois-je équiper mon buggy d’un large essieu arrière ?

Des essieux larges sont un bon investissement, surtout si vous cherchez à faire des courses de vitesse. Un essieu plus large vous donnera une meilleure traction et une parfaite stabilité, ce qui vous permet de mieux manœuvrer le cerf-volant et de bien progresser contre le vent.

Vous allez sentir la différence dès que vous installez un essieu plus large. La plupart des buggys ont cette modification comme une option.

Les pneus

Les pneus sont au nombre de 3 et jouent un rôle primordial, par exemple au niveau du profil (selon l’endroit où vous pratiquez) ou au niveau de la taille (pour la vitesse).

Est-ce que de larges pneus sont les meilleurs ?

Les pneus standards :
Les pneus de taille standard seront le bon choix dans 90 % des cas. Ils sont adaptés à la plupart des terrains, sauf pour les terrains sableux ou mous.

Ce type de pneus permet un minimum de résistance au roulement et sa légèreté offre beaucoup de manœuvrabilité et de facilité d’utilisation.

Pour des raisons de légèreté, la plupart des buggys sont équipés de pneus de type tubeless, mais cela n’empêche pas de les équiper de pneus à chambre à air.

Les pneus larges :
Les pneus larges sont légèrement plus lourds et ont une plus grande résistance au roulement, au début ils pourraient vous ralentir, mais ils vous aideront à avoir beaucoup de traction latérale sur des terrains secs et à faire de jolis drifts (dérapages) sur le sable.

Ils sont excellents sur le tarmac et sur les pistes étendues, ils vous permettent une meilleure capacité de progresser au vent et plus de stabilité de façon générale.
Les pneus Bigfoot :
Les pneus de type Bigfoot sont généralement plus lourds avec des diamètres plus grands que ceux des autres pneus. Cependant, ce type de pneus soulève le centre de gravité du Buggy et rend les petits buggys très instables.

Leur avantage apparait lorsque le terrain devient sableux avec des dunes où un Buggy doté de pneus plus petits ou plus minces finira par s’enliser.

Quel type d’aile utiliser pour apprendre à faire du Kite Buggying ?

Le Kite Buggy est tout simplement une petite charrette « à trois roues » où l’on s’assoie et se laisse tirer par un cerf-volant de puissance « Powerkite » grâce à la force du vent et à quelques techniques de manœuvrabilité. Il n’y a pas de freins mécaniques, le seul moyen de freiner est donc votre habilité de manœuvrer votre Buggy et votre aile en même temps.
Heureusement, il existe des manœuvres d’urgence qui peuvent mettre fin immédiatement à la puissance de traction du cerf-volant.
Sachez que différents cerfs-volants de tailles égales n’auront pas forcément la même puissance de traction et de soulèvement. Il est beaucoup plus facile à commencer avec un cerf-volant « une aile ou kite » maniable, prévisible et stable qu’avec un cerf-volant de haut niveau. Je vous conseille de consulter notre rubrique dédiée aux powerkites.
Sachez aussi que vos équipements ne sont pas adaptés à toutes les conditions (relatives aux terrains ou aux types de vent), le vent pourrait être tellement fort que vous ne pouvez pas faire du Kite Buggying en sécurité.
Cela étant dit, quel que soit le type du cerf-volant utilisé, pratiquer ce sport par des vents forts pourrait être très dangereux. Cependant, certains jours, le vent peut-être malheureusement trop faible pour vous permettre de faire ce que vous avez prévu de faire. Les pilotes, selon leur expérience, peuvent plus ou moins déterminer les limites de terrain ou des conditions de vent.
Pour ceux ayant déjà de l’expérience dans la maitrise des cerfs-volants de puissance « Power kites » et qui veulent se lancer dans le Kite Buggying, ils devraient prévoir des ailes à 4 lignes faisant 3 à 4 m de largeur pour une utilisation dans la plupart des conditions de vent.