Comment fonctionne le vent en kitesurf ?

Attention : Ne pas faire du kitesurf par vents de terre « offshore » ou par vents cross-offshore, à moins que vous soyez expérimenté et que vous ayez prévu un bateau de sauvetage.

Vous vous demandez quel est le meilleur vent pour le kitesurf ? Sachez qu’il y a plusieurs facteurs Ă  prendre en compte, je vous invite Ă  lire l’article ci-dessous pour en apprendre davantage.

Vous devez évaluer soigneusement la direction du vent. Les vents de mer « onshore » et « Cross-onshore » ou les vents latéraux «onshore » offrent de bonnes conditions pour faire du kitesurf. Vous pouvez faire du kitesurf dans d’autres directions de vent, mais vous devriez faire beaucoup d’entrainement afin de relever ce défi.

Il est important d’etre bien maintenu par votre harnais en cas de rafales. Pour choisir quel type de harnais choisir, rendez-vous sur cette page.

La fenĂŞtre de vol

Il s’agit de l’espace dans lequel vous déplacez votre voile. En fonction de la position de la voile, la force exercée par le vent changera. En fonction de ce que vous souhaitez faire (sortir de l’eau, sauter, virer de bord, etc.), vous devrez faire évoluer votre kite dans une zone précise. On parle souvent d’heures (par exemple 12h quand la voile est au sommet) pour définir ces zones.

Les types de vent

Directions du vent

 

Le vent Cross-onshore

  • Le vent souffle vers le rivage Ă  un angle de plus ou moins 45 degrĂ©s.
  • Des vents de 18 Ă  23 nĹ“uds idĂ©als pour faire du kitesurf.
  • Si vous faites tomber votre aile et que vous n’arrivez pas Ă  la redĂ©coller, vous et votre aile serez poussĂ©s vers le large.
  • Vous serez capable d’aller au portant sur une certaine distance, et retourner au près le long du rivage (la « marche de la honte ») si vous n’arrivez pas encore Ă  rester au près.
  • Les brises marines cross-onshore sont une sorte d’écoulement d’air laminaire et rĂ©gulier avec peu de turbulence, ce qui crĂ©er un vent cohĂ©rente excellent pour le kitesurf.
  • Difficulté : dĂ©butants et au-delĂ 

Vent Cross-shore (aussi connu sous le nom side-shore)

  • Le vent souffle parallèlement au rivage
  • Si vous naviguez vers le rivage avec votre aile dĂ©ployĂ©e, vous serez poussĂ©s le long du rivage.
  • DifficultĂ© : dĂ©butants et au-delĂ 

Vent Onshore (vent de mer)

  • Le vent souffle perpendiculairement au rivage
  • Vous serez poussĂ©s vers le rivage (la plage) immĂ©diatement si vous dĂ©ployez votre aile.
  • Il peut ĂŞtre difficile de s’éloigner du rivage.
  • Difficulté : Kitesurfers intermĂ©diaires et expĂ©rimentĂ©s. Vous devez ĂŞtre capable de rester au vent loin du rivage.

Vent Cross-offshore et offshore (vent de terre)

  • Les vents cross-offshore et offshores ne conviennent pas au Kiteboarding.
  • Les vents offshores soufflent du rivage vers le large, ce qui les rend dangereux en cas de dĂ©faillance d’équipement ou perte de contrĂ´le.
  • Les vents de terre « offshore » peuvent souffler en rafales et crĂ©er des turbulences, car la masse d’air se dĂ©place de la terre vers la mer.
  • Vous pouvez naviguer par un vent de terre sur un lac ou lorsqu’un bateau de sauvetage est disponible.

Difficulté : Ce type de vents n’est pas recommandé pour le kitesurf. Seulement les kitesurfers expérimentés, avec un bateau de sauvetage.

Comment naviguer dans des rafales?

J’ai souvent lu qu’en cas de rafles, il fallait naviguer avec une aile haute et remonter au vent pour se freiner pendant les rafales.

Personnellement, je conseillerais l’inverse. Si vous faites du kitesurf et que vous rencontrez une rafale, gardez l’aile basse pour ne pas dĂ©coller et se faire embarquer le temps que ça passe. Au moment oĂą vous sentez la rafale arriver, vous allez voir l’aile accĂ©lerer et la tension augmenter. Ă€ ce moment lĂ , poussez autant que possible sur le talon de la planche pour vous ralentir et encaisser et si ça ne suffit pas, faites vous couler et choquez votre voile ou trimez.

Remonter au vent

Il est possible de naviguer à un angle de 45 degrés par rapport à la direction du vent, autrement dit, avancer doucement contre le vent.

 

Vous pouvez, à partir de votre point de référence (le kitesurfer), rider (ou naviguer) dans toutes les directions tant que l’angle formé par votre direction et la direction du vent est supérieur à 45 degrés. L’idée générale consiste à rester au vent tout en veillant à ce que vous restiez le plus possible près du rivage.

 

Vous pouvez remonter au vent à 45 degrés par rapport à la direction du vent, puis vous retourner et naviguer à 45 degrés sous le vent, sur votre chemin du retour. On appelle cela le « virement de bord ou tacking », ce qui vous permettra de naviguer au vent. Voici ci-dessous un exemple d’un tracé de trajet pour une session très courte de navigation en kitesurf :

Comment remonter au vent

Pour rester au vent, vous devez combiner plusieurs techniques et éléments :

  1. La vitesse. Si le vent est assez fort, la vitesse ne pose pas problème. En fait, vous devriez même ralentir un peu pour mieux remonter au vent. Plus vous allez vite, plus vous gagner en « vent apparent », qui a pour effet de pousser la fenêtre de vent derrière vous, ce qui rend plus difficile d’avancer au vent. Si le vent est léger, la tâche devient un peu plus délicate. Vous aurez besoin d’adapter votre aile à la fenêtre du vent afin de générer suffisamment de vitesse. Vous pouvez aussi avancer un peu au portant pour prendre de la vitesse avant de commencer votre remontée au près. Cela signifie que vous allez naviguer vers votre destination en suivant une grande courbe (voir image).remonter_au_vent2
  1. Border. Orientez la planche dans la direction vers laquelle vous voulez vous diriger, plutôt que de laisser l’aile vous entrainer directement au portant. La planche doit former un angle de 45 degrés ou plus par rapport à l’eau.
  2. La position de l’aile. Si vous n’arrivez pas à maitriser votre aile, essayez de la rabaisser.
    • Plus haute est l’aile dans le ciel, plus elle va vous tirer verticalement, plutĂ´t qu’horizontalement au vent.
    • Placez votre aile Ă  45 degrĂ©s ou moins par rapport Ă  la direction du vent pour remonter efficacement au près. Tout dĂ©pend bien Ă©videmment de l’intensitĂ© du vent.
  1. Posture et position du corps. La meilleure posture pour bien remonter au près est comme suite :
  • Les bras presque tendus (pas trop pliĂ©s)
  • La tĂŞte et les Ă©paules dans la direction de progression (choisissez un point vers lequel vous allez vous diriger, ou progresser au près). Vous devriez regarder dans la direction oĂą vous voulez aller
  • Les hanches en direction de la barre (Ă©vitez de trop plier les genoux)
  • Jambe avant droite ou presque droite
  • Jambe arrière lĂ©gèrement flĂ©chie. Servez-vous-en pour vous orienter dans le vent.

Ne pas réussir l’une des consignes indiquées ci-dessus se traduira par la redoutable « marche de la honte », la bête noire de tous les kitseurfers. Cela signifie en gros que vous n’avez pas pu progresser au vent et que vous avez dû vous laisser entrainer au portant pour revenir à votre point de départ où se trouve votre équipement.

Conseils supplémentaires :

  • Une posture droite, hanches vers l’avant, vous aide Ă  remonter au vent. Évitez de vous accroupir avec les deux genoux pliĂ©s « position toilette ».

 

  • N’oubliez pas de garder votre aile Ă  environ 45 degrĂ©s afin que vous puissiez facilement la neutraliser en progressant parallèlement au rivage. Cela vous mettra Ă  l’abri des vents qualifiĂ©s de forts et soufflants en rafales. Le fait de garder votre aile haute dans le ciel vous exposera Ă  des rafales qui risquent de vous soulever et vous lâcher dans des endroits oĂą vous ne voulez pas y atterrir. Routes, arbres, ou jardins !

 

  • Gardez l’aile sur l’eau plutĂ´t que sur la plage ou la terre ferme. Si le vent l’emporte, l’aile se posera sur la mer au lieu de se poser sur des personnes ou sur des palmiers.

 

  • Lors de l’apprentissage, c’est facile de remonter au vent dans une seule direction (votre « position naturelle »), mais il est difficile de le faire dans d’autres directions (votre « position non naturelle ». Essayez de gagner de la vitesse avec votre planche et votre aile en progressant lĂ©gèrement au après depuis votre point dĂ©part, puis orientez votre planche et votre aile pour remonter au près.

 

  • A mon avis, avant mĂŞme de commencer Ă  prĂ©parer votre matĂ©riel, il est indispensable de connaitre les conditions de vent. Je pense notamment Ă  la direction et la force. Vous me direz que vous obtiendrez ces informations sur internet, mais si vous avez dĂ©jĂ  pratiquĂ© vous saurez que le vent n’est pas partout pareil, et vous ce qui vous intĂ©resse, c’est lĂ  oĂą vous vous trouvez (et pas Ă  2km oĂą se trouve l’anĂ©momètre). Bref, tout cela pour vous dire que l’accessoire indispensable Ă  mes yeux est l’anĂ©momètre portable, qui vous permet instantanĂ©ment d’obtenir les informations qu’il vous faut. Personnellement, je possède le modèle Digital ms6252 que j’adore pour son petit prix par rapport Ă  sa qualitĂ© et ses fonctionnalitĂ©s, comme le raitro-Ă©clairage (croyez-moi que vous allez vous en servire), la grande hĂ©lice qui permet de capture le vent plus prĂ©cisemment, sa finission, etc.

 

En fonction de la force du vent et de votre niveau, il faut s’Ă©quiper du bon harnais. Car oui, il en existe plusieurs types. Retrouvez les explications sur cette page.

A présent, vous en savez plus sur le fonctionne du vent. Il ne vous reste plus qu’à mettre la théorie en pratique.

Bon surf !

N'hésite pas à me partager tes commentaires

Laisse un commentaire

Login/Register access is temporary disabled